Accueil

Agence de l'Alimentation
Nouvelle-Aquitaine

  • English
  • Français

Salon de l'Agriculture 2018 : découvrez l'agneau du Poitou-Charentes IGP !

Publié le

Lors du Salon International de l’Agriculture 2018, du 24 février au 4 mars, l'agneau du Poitou-Charentes IGP sera à l'honneur ! L'occasion de découvrir ce produit de Nouvelle-Aquitaine et d'échanger avec les éleveurs.

Avec sa chair claire et ses saveurs délicates, l’agneau Poitou-Charentes IGP est un mets particulièrement recherché. Il est le fruit du travail de passionnés, comme Laurent Boyé, éleveur de la race Mouton Vendéen.
 

Première vente aux enchères au Salon de l’Agriculture 2018

Laurent Boyé connaît le Salon International de l’Agriculture comme sa poche ! Il s'y rend tous les ans, depuis 1982, pour y présenter des animaux de sélection. Cette année, 4 de ses béliers vont participer au Concours de la race Mouton Vendéen. Et pour la première fois, 6 de ses agneaux feront le voyage jusqu'à Paris, dans le cadre de la vente aux enchères d'agneaux du Poitou-Charentes IGP :

« Nous, les éleveurs, présentons de beaux agneaux, ayant reçu une alimentation de qualité. Par exemple, les bêtes que j'emmène à Paris sont nourries à base de tourteau de lin »

Le tourteau de lin est référencé dans le cahier des charges de l’agneau du Poitou-Charentes IGP. Cet aliment, riche en Oméga 3, entraîne une meilleure répartition du gras et promet une qualité gustative optimale.

Rien d'étonnant qu'il ait terminé premier au Concours Général Agricole, à plusieurs reprises ! Mais plus que les récompenses, c'est surtout l'échange de savoir-faire avec les curieux et les autres éleveurs, qui anime Laurent Boyé :

« Ce qui me plaît, c'est de montrer et d'expliquer comment nous travaillons avec nos animaux. L'esprit du Mouton Vendéen est collectif ! Perdant ou gagnant, ce qui compte c'est d'avancer ensemble »
 

Élever des agneaux du Poitou-Charentes IGP

L'exploitation de Laurent Boyé se situe à Pougne-Hérisson, dans les Deux-Sèvres, connu pour son festival « le Nombril du monde ». Sur 84 hectares, il élève 380 brebis et une quinzaine de vaches limousines. Pour produire des agneaux, il travaille selon le cahier des charges de l’agneau du Poitou-Charentes IGP. Pour le consommateur, c’est l’assurance d’un agneau né et élevé en Poitou-Charentes. Élevé au lait maternel puis nourri avec des fourrages locaux, l'agneau du Poitou-Charentes IGP est reconnu pour la tendreté de sa viande et la douceur de ses arômes. Peu gras, cet agneau est produit toute l’année :

« Le cahier des charges est un code de la route à respecter, un gage de qualité qui rassure les consommateurs. On est capable de les renseigner sur toute la vie de l'animal. Avec le label IGP, ils ne prennent aucun risque ! »

Côté dégustation, Laurent Boyé aime l'agneau sous toutes ses formes. En grillade, en gigot, légèrement badigeonné de miel, ou en épaule, le tout c'est de bien le cuire ! « Élever un bon agneau est une chose, le cuisiner en est une autre, qui demande aussi un vrai savoir-faire ! » Vous pouvez aussi l'apprécier dans un tajine ou sous forme de porchetta.
 

Transmettre son savoir-faire aux jeunes éleveurs

Comme tous les ans, au Salon de l'Agriculture, Laurent Boyé s'occupe de ses animaux mais il aide aussi les jeunes éleveurs :

« Certains viennent au Salon pour la première fois. Je les accompagne au maximum, je les conseille et leur donne toutes les ficelles du métier. C'est important de s'entraider »

Pour l'instant, Laurent Boyé ne pense pas à céder son exploitation agricole, il a encore de belles années de travail devant lui. Mais quand le moment viendra, il aimerait la transmettre « à un(e) jeune qui produira de l'agneau Poitou-Charentes, bien sûr, mais surtout qui sera passionné(e) par la sélection. Mais chaque chose en son temps », conclut-il, souriant.

Et vous, viendrez-vous au Salon International de l’Agriculture 2018, apprendre à reconnaître l’agneau du Poitou-Charentes IGP ? Les éleveurs vous attendent !

 

Plus d’informations :
Salon International de l’Agriculture de Paris
Hall 1 – Stand 1D047